Femmes, soyez soumises à vos maris !

pix blog Lyd

J’ai trouvé super cette image où la femme porte l’homme dans ses bras. On a compris qui portait la culotte dans ce couple ! Et là est tout le problème… Parfois certains hommes sont si démissionnaires ou faibles que la femme prend l’ascendant et c’est elle qui est devenue le chef par excellence ! Mais que nous dit la bible là-dessus ? La femme doit être soumise à son mari. Pas toujours facile mesdames, n’est-ce pas ? A l’heure où l’on prône le féminisme, l’égalité des sexes, etc. …Vive les femmes ! Oui mais selon Dieu,  vive les femmes soumises à leurs maris !

 Je voudrais déjà dire qu’il est plus facile de se soumettre lorsqu’il y a de l’amour et de l’échange ! Il faut aussi savoir reconnaitre l’autorité et la place que Dieu a donnée à l’homme sans pour autant se sentir plus insignifiante. Un pasteur disait: l’homme c’est la tête et la femme c’est le cou ;-)
Pourquoi Dieu nous parle à nous les femmes de soumission ? Peut-être est-ce parce que nous sommes sujettes à la rébellion ? Mais aux hommes Dieu leur dit : Aimez vos femmes comme Christ a aimé l’église. Aïe! Alors peut-être le point faible des hommes est de ne pas assez démontrer leur amour ? J’entends assez de témoignages allant dans ce sens, désolé messieurs mais nous avons besoin de savoir que vous nous aimez ! Et puis « comme Christ a aimé l’église ». Oh ! Quel challenge ! Il a donné sa vie pour elle, et vous, vous seriez prêts à donner votre vie pour votre épouse ? (je vous laisse à la méditation…)

Alors « se soumettre » ? Selon le dictionnaire, être soumise veut dire manifester une disposition à obéir, une docilité, cesser de résister à quelqu’un, accepter son autorité. Et oui la clé est là, accepter son autorité. Si on ne l’accepte pas, alors nous serons toujours en compétition ou en comparaison. Dans le billet sur le mariage, nous avons souligné que le couple est un duo et non un duel ! Nous savons qu’il est  bon de prendre les décisions à deux dans un couple, et normalement on devrait recevoir la même chose étant en communion d’âme, et d’esprit.

Maintenant, vous avez remarqué que souvent pour ce qui est des choses pratiques, de la tenue de la maison, etc., la femme est plus à l’aise et mieux équipée que l’homme. Un verset dans la bible qui ne va peut-être pas faire plaisir à certains, dit que la femme dirige (ou gouverne) sa maison (1Tim.5:14). Le mot grec traduit par « dirige » est  « oikodespoteo » il signifie être maître (ou à la tête) d’une maison et dans ce verset il n’est pas parlé de femmes célibataires!

Donc on peut former une super équipe!

J’aimerai que vous nous partagiez vos expériences sur la soumission comme sur le mariage dans l’autre billet, c’était super enrichissant et certaines personnes ont vraiment été touchées des témoignages. On s’entraide en quelque sorte, le témoignage d’une personne peut aider une autre, alors à vos plumes !

Lydia

39 Responses to Femmes, soyez soumises à vos maris !

  1. Si cet article avait été sur Facebook, j’aurai cliqué sur « J’aime » ^^

    Merci pour ce super partage, simple, pratique, et concis.

  2. Paddy

    Le thème de ce billet me rappelle 2 p’tites blagounettes. Si tu n’as pas le sens de l’humour, abstiens- toi !

     La première : Pourquoi ne pas pratiquer la polygamie ? (hormis le fait d’avoir plusieurs belle-mères)

    Parce que Jésus a dit: « tu ne peux servir 2 maîtres à la fois!  »  ;-)

    La seconde:

    Pendant un séminaire sur les relations de couple, on demande à 20 femmes:
    - »Que toutes celles qui ont essayé de manipuler leur mari se mettent à droite. Que les autres aillent à gauche « .
    19 femmes sur les 20 se déplacent et viennent se mettre, la tête basse, sur le coté droit.
    Une seule a répondu aux critères, c’est la stupéfaction, ça existe! c’est possible! Et là sous les applaudissements on lui dit:

    - Wouahh, quel renoncement, racontez -nous votre secret!

     - Hein? Comment? Excusez- moi je suis sourde, depuis le début j’entends rien, pouvez- vous écrire que je puisse lire s’il vous plait ? ;-)


    Même histoire pour les 20 hommes:

     « Que les hommes qui se laissent commander par leur femme se placent à droite. Et les autres à gauche. »
    Alors tout le groupe se mit à droite, sauf un homme qui alla à gauche. Et là sous les applaudissements on lui dit:

    - Comment avez- vous fait pour pouvoir vous placer ici?
    -  « Ben, c’est ma femme qui m’a dit de me mettre là. »

    Blague à part, ils sont super tes billets ma petite femme. Ces sujets sont importants.

    Paddy

    • isabelle

      M D R

  3. Fleur

    Hello Lydia :-)

    Merci pour ce 2ème billet qui concerne le mariage et là plus spécifiquement « femme soyez soumises à vos maris. » Ce sont des sujets si importants.

    Comme Manu, je dis : j’aime !! ;-)

    Merci pour tout ce que tu as déjà partagé Lydia, c’est vraiment enrichissant.

    J’ai beaucoup rit avec les 2 blagues de ton mari Paddy, hi hi hi, trop bien !!!!!! ;-)

    Je me réjouis de vous lire Mesdames et Messieurs sur vos expériences dans votre mariage.

    Amicalement.
    Miriam

  4. Claire

    Allez, je me lance sur le sujet !
    Pour répondre au billet, j’ai quand même posé la question à mon mari : « Tu trouves que je suis soumise ? » … Il est sans doute le mieux placé pour y répondre et puis c’est vrai que je me suis jamais trop posé la question. Par contre lui aussi a réfléchi avant de répondre, je sais pas si c’est bon signe, lol !
    Il m’a dit que oui, il trouve que je suis soumise mais que je garde quand même mon « petit caractère » et que je donne mon avis (ce qui n’est pas négatif selon lui).
    Par contre c’est vrai que lorsque je l’ai rencontré, il avait 21 ans, moi 23. Il habitait encore chez ses parents et venait tout juste de sortir des études, moi j’avais pris mon indépendance depuis 3 ans et je travaillais depuis plus longtemps. Il n’était pas encore chrétien et puis moi j’étais tombée dans la marmite à la naissance et la « potion » m’avait pas quitté ! A cela s’ajoutait un « bon caractère ». Plusieurs éléments qui font que d’une certaine manière, sans que ce soit conscient, je me sentais un peu au-dessus et j’étais très directive. Finalement je crois que la limite est très mince entre tout cela et l’insoumission. Elle se cachait sans doute derrière le fait que j’arrivais souvent à mes fins parce que mes arguments étaient très bons, que lui aussi se sentait pour pas mal de choses « en dessous »… au final « j’avais raison » ! :)
    D’ailleurs j’ai lu une petite phrase hier qui m’a fait sourire, pour continuer dans l’humour : « Dans un couple, il y a la personne qui a raison, l’autre c’est le mari ».
    Enfin bon nous n’en sommes plus là aujourd’hui et progressivement les choses se sont équilibrées. J’ai pris conscience de ma façon d’agir et puis petit à petit j’ai aussi vu le changement chez mon fiancé puis mari. Je sais bien qu’il ne faut pas attendre d’avoir un mari chrétien pour lui être soumise mais dans notre relation cela a quand même été hyper important. Je ne sais pas dans quelle marmite il est allé boire mais en quelques mois à peine après qu’il ait rencontré Christ, la profondeur de sa relation avec lui et la connaissance de qui Il est, de sa parole ont largement dépassé ce que moi je vivais dans ma propre relation avec Lui. C’était sans doute aussi une manière que Dieu avait de me reprendre et de ne surtout pas me sentir au-dessus !
    Et puis le plus important et de toute façon Lydia l’a soulevé dans son billet c’est l’amour ! Mais ça j’en ai déjà parlé dans l’autre billet ! :) J’ai tellement conscience de l’amour qu’il a pour moi (Oui Ok Paddy, il me le dit pas tous les matins dès le réveil mais je le sais qu’il le pense très fort ! ;) ) que c’est un plaisir de prendre les décisions ensemble, de partager et de briser ce qui peut rester chez moi de « directif ». De son côté il me laisse aussi gérer la maison… C’est préférable, ah ah ! Et moi je me sens bien dans mon rôle de « cou » et heureuse de celui qui est la tête. (Ok, ok, je profite un peu du blog pour déclarer mon amour mais c’est pas interdit non ? :) )

    • Lydia

      Merci Claire, comme d’hab très enrichissant! Te gêne pas, profite du blog pour faire tes déclarations, les gens sont tellement pudiques qu’ils ont peur d’exprimer leurs sentiments la plupart du temps! Bisous.

  5. Coucou lydia!
    Génial, encore un billet sur le mariage! Oui, je trouve ça super car il faut quand même me l’avouer, en tant que non marié, le mariage m’émoustille et me fait « rêver ».

    Je ne sais quoi trop commenté si ce n’est que je me pose une question ;
    comment réagir si le mari est dans une mauvaise direction, ou qu’il se détourner de la vérité sur certains points? Doit-on prendre les rennes? Prier? Communiquer? Ou tout à la fois?
    Ma question est peut être ambigüe étant donné que ça dépend des situations et surtout des personnes…

    • Lydia

      Prier: OUI
      Communiquer: SURTOUT
      Se soumettre: OUI tant que ça ne va pas contre tes valeurs et tes convictions

  6. Elisabeth

    Ce n’est pas un hasard que je tombe sur ce message, je suis justement en ce moment en difficulté.
    Mariée depuis un an et demi tout se passe bien mais j’ai le sentiment d’avoir du mal à partager avec mon mari. Nous avons discuté cette après midi et je réalise que j’ai un poids quand à cette histoire de soumission, de rapport homme / femme. J’ai une envie de vengeance.
    D’une famille « croyante depuis des générations » mon grand père était considéré comme un homme respecté un exemple au sein de notre église. Mais un homme dur. Je considère qu’il n’a pas respecté ma grand mère. Il était le roi, elle était la pour le servir, pour dire amen à ses prières… Il faisait aussi des remontrances quand je portais un t-shirt un peu trop décolleté ou une jupe en dessus du genou. Je réalise que j’ai envie de renvoyer aux hommes le mépris qu’ils nous on porté. Quand je dis mépris pour moi c’est un moindre mot. On a pris notre liberté, notre droit de dire qui on veut être devant Dieu, le droit de prendre des décisions, de vivre notre féminité devant Dieu.
    Aujourd’hui j’ai ce poids et même si j’aime mon mari je réalise que parfois je le méprise, c’est plus fort que moi. Du coup il m’a dit que ça le freine pour partager des choses avec moi. Je le comprends.
    Aujourd’hui j’en suis là et la belle soumission j’ai envie de l’envoyé dans les roses…!
    Je sais que Dieu va me guérir de ce désir de vengeance et je suis déjà bénie car dans sa grâce Il m’a donné un mari qui me respecte. J’ai à la fois soif de ce respect mais je n’en suis pas rassasiée, j’ai l’impression qu’il n’y a que Dieu qui pourra me restaurer, m’aider à pardonner à mon grand père et à tous ces hommes que l’on croise encore aujourd’hui et qui méprise leur femme.

    • Lydia

      Dieu a dit « a moi la vengeance et la rétribution » ce n’est donc pas à nous, tu dois renoncer à cette vengeance.
      Oui c’est Dieu qui peut guérir ton cœur, c’est aussi toi qui peut te rendre vulnérable à sa guérison.
      Attention de ne pas généraliser, ce ne sont pas tous les hommes qui méprisent leur femme.

  7. brigitte

    heu …
    d’accord, « prier:OUI; Communiquer: OUI » …
    … se soumettre à quoi, quand tu dis (mets en opposition ?) « tant que ça ne va pas contre tes valeurs et tes convictions » ?!?
    Est-ce que ce n’est pas un peu comme « il est facile de bénir ses amis, va et bénis tes ennemis » …?!?

    C’est vraiment dans cette direction que j’ai de la peine à comprendre. merci de me répondre :-)

    soyez bénis.

    • Lydia

      heu… pas claire ta question!
      C’est pourtant simple, on se soumet tant que ça ne va pas à l’encontre de nos valeurs et de nos convictions, je n’ai pas d’autres mots.

  8. brigitte

    bon, réflexion faite, il faut que je vous dise que j’ai de la victimisation à guérir … alors bien sûr que ça ne peut pas être très clair, de faire la différence avec se soumettre. Mais quand même, mon commentaire juste avant, je serais vraiment très intéressée par la réponse.
    Merci !!!

    • Lydia

      Rien à voir entre la victimisation et la soumission.
      Je te donne le même conseil qu’à Elisabeth, ouvre ton cœur et rend toi vulnérable à Sa guérison.

  9. cr'dee

    voilà je suis un homme(une superbe créature) et j’ai médité sur la soumission;je vous soumets donc une réflexion . tout d’abord à ma conversion, j’ai compris que je n’avais aucun droit sur mon prochain; je me dis que la soumission selon la bible appartient à celui qui veut se soumettre et ne peut donc être imposer par autrui.on n’a pas à soumettre son prochain mais à se soumettre les uns aux autres. je trouve que malheureusement on preche trop souvent la bible avec un esprit charnel (voire pire) Pour résumer le comportement humain je trouve que le passage dans la genèse sur Adam et Eve montre qui nous sommes. l’homme (c’est mon avis) est faible au niveau de l’amour et des décisions quand à la femme elle a le mépris facile et est souvent autoritaire.la bible rétablit les choses comme il faut (si on veut bien suivre) En tout cas c’est un avis qui peut se discuter mais surtout que je n’impose pas.Je connais très bien la souffrance engendrée par certaines exhortations à tendances menaçantes.J’espère ne pas être hors sujet .Peut être à plus tard

    @cr’dee :
    merci

  10. Françoise

    Mon mari et moi, sommes mariés depuis 1973 ! Il n’a jamais été question de « soumission » entre nous. Mon mai ne m’a jamais demandé de me soumettre : il semblerait qu’on arrive à communiquer pour le bien de notre couple, simplement en regardant celui qui est le plus apte dans tel ou tel domaine ! Un couple ça se construit, et avec l’aide du Seigneur on peut s’examiner et faire le point sur nos qualités et nos défauts, nos points forts et nos points faibles ! Il n’y a pas de honte à avoir.

    A l’époque où Paul écrit « femmes soyez soumises », les mariages étaient arrangés par les familles, les jeunes époux ne se connaissaient pas le plus souvent. Alors comment faire ensuite pour faire « fonctionner un couple » ? Il y avait besoin d’une base et Paul la pose cette base ! Mais aujourd’hui, pour la plupart d’entre nous, on se choisit mutuellement, non ? Alors il me semble que cette notion de « devoir se soumettre » n’est pas trop d’actualité (j’espère ne pas choquer là) : on essaye de trouver des raisons de se soumettre parce que c’est écrit dans la bible et donc, il y a une raison, donc il faut en tenir compte parce qu’on a toujours appris que la bible traverse les siècles et me parle ! Mais bon, il y a la lecture littérale et puis l’autre lecture (à qui ça s’adresse, quelle était la coutume de l’époque , quel est le but de l’auteur etc….).

    • Lydia

      Merci pour ta contribution, super votre témoignage de couple.
      Je pense que la question de la soumission est toujours d’actualité, je parle de soumission et non d’assujettissement. Pour avoir un tel témoignage de couple, il y a eut soumission mutuelle, que vous en soyez conscient ou non.

  11. Katy

    A quand un billet sur les responsabilités de l’homme ? l’homme est le chef ? alors pourquoi on ne commence pas par lui ? je crois qu’il a aussi des devoirs, et en tant que chef, c’est à lui de créer la dynamique dans le couple, justement en mettant en pratique le  » maris, aimez vos femmes comme Christ aussi a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle ». C’est l’homme qui donne le ton dans un couple, dans une famille. c’est une loi naturelle. et quant à la femme, naturellement, elle ne demande que ça : d’être sécurisée par un homme qui prend ses responsabilité au sein du couple et de la famille, qui connait les besoins de son épouse, ses points forts et ses points faibles, et qui sait la valoriser et la canaliser avec sagesse, respect, tact et tendresse. Il n’a pas peur de l’écouter, il ne se sent pas dévalorisé par ce qu’il l’aide ou qu’il effectue des corvées.

    Et s’il y a tant de femmes qui sont en révolte ce n’est pas tant parce qu’elles sont de « mégères », que parce que les maris ne prennent pas leurs responsabilité d’hommes et de maris. Elles sont insécurisées. Parce que quand elles ont cru épouser un homme, elles se retrouvent avec un petit garçon égocentrique. Et quand il y a une famille a gérer, il faut bien qu’elles se lèvent pour prendre les choses en main. Je suis persuadée que dans 90% des cas, c’est vraiment pas une soif de pouvoir !…
    Pourquoi met on toujours la pression sur les femmes en les culpabilisant. Pourquoi on ne met pas les hommes devant leurs réalités ?

    J’espère qu’un jour, ça viendra. Alors les hommes comprendront que les femmes ne sont pas leurs ennemis, qu’ils n’ont rien à craindre d’elles. C’est quand on change soi-même qu’en face l’autre change.

    • Lydia

      le billet sur les hommes, il va venir! Attention de ne pas être trop dans la réaction, ce n’est pas parce que certains hommes ne sont pas à la « hauteur » de leur responsabilité qu’il faut les mépriser.
      Tu mets le doigt sur beaucoup de vérités mais ces vérités ne viennent en rien contredire la bible qui est La Vérité

  12. pia

    Bien la Question,
    je crois que par Nature,la femme qui aime se soumet toujours a la décision de son mari.
    Sachant que la femme as été crée pour -accompagner- son mari,c’est déjà vu qui doit prendre des décisions.
    Pourtant,souvent c’est le -conseil- de la femme,qui fait progresser la décision,de son mari.
    Un mari qui aime sa femme,sait écouter tout ce qu’elle dit,car il sait que la femme est différente,l’intuition la guide,cela vient de Dieu.
    Un livre super pour les couples:Les hommes viennent de mars,les femmes de venus.( John gray)
    Très enrichissant pour découvrir nos rôles.
    Que Dieu bénisse les couples et familles!

  13. Pauline

    @cr’dee : J’aime beaucoup ta réflexion… Je me trouve très autoritaire et j’ai toujours reproché à mes petits amis de ne pas savoir prendre de décisions… Tu viens d’éclairer un truc là! Comme le propose Lydia je vais moi aussi ouvrir mon coeur à la guérison pour laisser la vision de Dieu sur les places respectives de l’homme et de la femme me guider. Merci à Lydia et aux commentateurs de ce message, ce sujet est à la fois délicat et très intéressant, j’ai encore bcp à apprendre! :-)

  14. Deux choses que je retiens de ce billet:

    -Les femmes ont BESOIN que leur hommes leur rappelle leur ATTACHEMENT
    -Les hommes ont BESOIN que leur femmes leur rappelle leur CONFIANCE

    Car derrière la soumission, se laisser diriger, c’est ça qui est en jeu. Très parlant quand on sait que le couple c’est le même que Christ et son Eglise(épouse):
    J’ai tendance à oublier à quel point IL m’aime, qu’IL m’aime encore dans ces moment là et là.
    Et Lui me demande de démontrer ma confiance à chaque instant.

    Et plus j’ai conscience de mon amour, plus je m’abandonne
    Plus je m’abandonne, plus je suis réceptif à son amour (moins je m’en protège)

    Je dis ça pour tempérer le 2eme paragraphe du billet car c’est les choses qu’on dit chacun de son côté: « si l’autre était plus à sa place ça serait plus facile pour moi »… or c’est faux: si je me met plus à ma place, alors je l’aide à me faciliter la tâche. Pour finalement se rendre compte que c’était moi le bouchon.
    L’égalité de force est là ; c’est le premier qui cède qui fait remporter la victoire au couple, qu’il soit la tête ou le cou.

    Dans ma position d’homme j’ai plutôt l’impression que mon amour est bloqué à la réception par un manque de confiance et bien des fois indépendamment des démonstrations; s’abandonner ça reste un choix, j’imagine que chacun à des exemples avec Dieu où il a lutté sans raison ;)

    • Lydia

      merci

  15. véro

    Dans un couple on a besoin l’un de l’autre pour avancer, pour ne former qu’un on est complémentaire. Et quand on a trouvé sa moitié, on ne cherche plus… c’est mon cas en tout cas !
    Une voiture est un tout, formée (grosso-modo) d’un moteur et d’une carrosserie… L’un sans l’autre n’ont pas de sens, ne servent à rien. Et quand il arrive que le moteur sois grippé ou que la carrosserie soit abimée, on répare l’un ou l’autre et ça repart.
    Dans le couple, si l’un ne va pas bien, ou semble avoir « rétrogradé dans sa marche avec le Seigneur », on se doit de continuer à le ou la porter dans la prière et d’être là pour lui ou pour elle en toute circonstance. Il faut « porter par en dessous » notre conjoint, c’est à dire le ou la « supporter », compris ?!! Malheureusement dans certains couples chrétiens, on garde l’esprit du monde en pensant passer à côté de ses responsabilités style, « je fais ce que je veux comme je veux, moi, d’abord ! »… (cf le cd de Patrick sur « faire face à ses responsabilités » qui m’a beaucoup parlé d’ailleurs et sur lequel je travail encore avec l’aide du Seigneur…).
    En fait, dans tout ce que nous faisons, c’est TOUJOURS une question de CAUSES/CONSÉQUENCES, et ça, on ne peut pas y échapper, c’est juste logique. Alors plutôt que de prier toujours dans le même sens « Seigneur fait que si… blablabla… » STOP : Assumons tout d’abord nos bêtises et ayons suffisamment de discernement pour anticiper dans nos faiblesses charnelles et spirituelles.
    Cela dit, je me prêche aussi en passant ! (Vous pouvez prier pour moi… !)
    Que le Seigneur vous fortifie au travers de votre couple, de votre tandem.

    P.S.: Ma prière : « Seigneur Jésus, viens briser toutes ces nuques raides chez mes sœurs et rétablir TON autorité au travers de nos maris au sein des couples. Amen »

    • Lydia

      super, merci

  16. laety

    Avant de parler du mari…je parlerai du père…de ma relation à mon papa qui est inexistante pour mille et une raison ( que je ne citerai pas ) j’ai 25 ans et j’ai grandi sans papa, sans amour ni autorité du père. Pour le monde je suis loin d’être une rebelle (bien au contraire ) en revanche pour Dieu …apparemment je le suis… j’ai toujours fait la guerre aux femmes soumises (avant d’être chrétienne) je rejeté l’image de ma grand mère qui à du supporter mon grand père pendant toute sa vie . Mon grand père était autoritaire, violent , dominant et ma grand mère disait amen à tout … elle n’avait pas vraiment le choix …Alors pendant l’enfance je suis devenu féministe et décidant de faire la guerre aux hommes je ne me soumettait à aucune autorité … Comme ma mère j’étais devenu une femme forte ayant un grand caractère et dominante. J’étais une fille Libre pour le monde qui s’autorisé aux plaisirs des libertés qu’offre le monde …Et puis Dieu est intervenu comme père dans ma vie, car il est le père des orphelins, étant apparemment orpheline de papa …il est intervenu…Autant dire que j’en ai pris plein la gueu …Quand on a pas l’habitude d’avoir un père et d’un coup t’en a un …sa peut surprendre et parfois paraitre un peu violent …bref … Tout ceci pour en venir au faite que avant d’avoir le mari que Dieu à pour moi, je dois déjà arriver à me soumettre à Dieu…le père , pour en suite être soumise au mari …tant de choses qui vont aux contraire des pensées du monde et oui à quel point sa peut être difficile « de se soumettre » …. « Dieu œuvre  » :)

  17. Dama

    Hello !

    Je pense pas que cette phrase soit une référence; « un texte sorti de son contexte n’est qu’un prétexte ! » ;-)
    Surtout que le mot « soumis » n’est pas écrit en grec (en plus, il m’hérisse bien le poil celui-là! lol)

    De se que je lis: « Les femmes aux propres maris comme au Seigneur, car le mari est tête de la femme comme aussi le Christ tête de l’église, lui Sauveur du corps; mais comme l’Eglise est subordonné (intéressant ?!) au Christ, ainsi les femmes aux maris en tout. »

    Et n’oublions pas le contexte de l’époque et de la ville d’Ephèse.

    Ce que je retiens de Genèse 2: 21 « Il prend une de ses côtes, et ferme la chair dessous ».
    Si Dieu désirait que les femmes soit « soumis », Il aurait prit un des ses pied pour crée la femme. Il n’a pas, non plus, prit la tête d’Adam pour qu’elle lui soi supérieure, mais bien une de ses côtes ! Donc, son égal, son côté, son vis à vis. :-)

    Pour la pratique, ce que j’ai appris dans mon couple, c’est de partager nos désires, nos décisions, etc… = Communiquer! :-)

    Pour moi, le couple c’est « une équipe » comme dans le sport; entraide, respect, partage, mettre en valeur les qualités de chacun, on se complète quoi! :-)

    Mais, il y en aurait a partager sur ce sujet qui touche des cordes sensibles et parfois très profondes !

    Damaris

    • Lydia

      Quand tu parles de communiquer, d’équipe, d’entraide, de respect, de partage, de mettre en valeur les qualités de chacun, de se compléter, tu dis des choses très justes.
      Par contre désolée, je ne peux te suivre au sujet de la soumission. J’ai vérifié auprès de mon mari parce que pour moi le grec c’est du chinois ;-) , voici le résultat.
      Le verbe grec traduit « soumise » existe bel et bien, il est fréquent dans le nouveau testament, on le retrouve entre autres dans les cas suivants:
      Luc 10:17 Les soixante-dix revinrent avec joie, disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom.
      Romains 13:1 Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.
      Tite 2:9 Exhorte les serviteurs à être soumis à leurs maîtres, à leur plaire en toutes choses, à n’être point contredisants,
      Jacques 4:7 Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous.
      1 Pierre 2:13 Soyez soumis , à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, soit au roi comme souverain,
      1 Pierre 2:18 Serviteurs, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et doux…
      Dans ces versets on ne peut le traduire autrement.
      Un mot, un concept biblique n’est pas censé nous « hérisser le poil », quand il y a une telle réaction, on n’essaye pas d’éliminer le mot mais de traiter la réaction.
      Comme tu l’évoques, ça doit toucher une corde sensible.

    • {citation:} »Ce que je retiens de Genèse 2: 21 « Il prend une de ses côtes, et ferme la chair dessous ».
      Si Dieu désirait que les femmes soit « soumis », Il aurait prit un des ses pied pour crée la femme. Il n’a pas, non plus, prit la tête d’Adam pour qu’elle lui soi supérieure, mais bien une de ses côtes ! »

      S’il est vrai que Paul argumente à propos de l’ordre (créé « pour ») il y a aussi la conséquence de la chute : « tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi. »

      à ce propos je me demande quels impacts ces « conséquence de la chute » doivent avoir pour un chrétien libéré, est-ce toujours sur nos épaules?

      • Lydia

        L’idée complète c’est: « pas de la tête pour être supérieure, pas des pieds pour être inférieure mais d’une côte pour être prés de son cœur et a ses cotés »
        Paul écrit à des chrétiens, libérés des conséquences de la chute donc il n’y a pas trop de question à se poser sur son exhortation à la soumission.

        • C’est ma question justement, je me demande vraiment : les accouchements sont-ils moins douloureux?
          Dans la liste de genèse3:14, je ne sais pas si on est libéré de tout.. en même temps ça m’étonnerais qu’on le soit qu’à moitié, et qu’on ne le soit pas du tout.

          En tant qu’homme ce point me questionne car justement s’il y a une domination d’époux « comme conséquence » ne suis-je pas censé libérer au contraire « mes prisonniers » ^^

          Ce qui rejoins le commentaire que j’ai apprécié de Cr’dee selon lequel la soumission n’appartient qu’à celui qui veut se soumettre. Ce n’est plus une histoire de règle mais d’amour et d’humilité dans son rôle, où au final chacun se trouve redevable À CAUSE DE DIEU et Dieu uniquement.

          (même si ta femme est rebelle tu dois la rendre libre comme Christ rend libre son Epouse, même si ton mari est un mauvais gestionnaire tu dois l’écouter comme Christ a montré obéissance jusqu’à l’humiliation)
          ça ne dépend plus des circonstances mais de ce que Christ nous a fait débiteur [et ouvert la voie]

  18. Lezra Nun-Aïn

    mon ex (qui se disait chrétien) a disparu après 20 de mariage car la situation était difficile (mou 4° était malade) Alors je suis restée là à la grâce de Dieu (compter seulement sur les prières de l’église locale c’était un poids pour les bien portants!!!) alors j’ai eu une période de tribulation de 10 ans où j’ai appris à ne compter que sur le Père et son Oint!

    Moi personnellement, je voulais juste m’occuper de mes enfants et les mener à bon port, dans un foyer protégé par un homme fort Mais il n’était pas fort (ni humainement, ni spirituellement) et quand je suis restée toute seule Dieu m’a formée et libéré ma Parole

    j’ai appris alors que la meilleure part est celle de Marthe

    Luc 10:42
    Jésus répondit à Marthe: « Marthe, Marthe, tu t’inquiète pour peu de choses, mais il n’est besoin que d’une seule; et Marie a choisi la bonne part qui ne lui sera pas ôtée ».

    Psaumes 68: 12
    Le Seigneur a fait entendre sa parole; les femmes qui annoncent la victoire sont une troupe nombreuse.

    Louis Segond Bible (1910)
    Le Seigneur dit une parole, Et les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée: -

    Darby Bible (1859 / 1880)
    Le Seigneur donna la parole: grande fut la foule des femmes qui répandirent la bonne nouvelle.

    Maintenant je suis contente d’être une Marthe aux pieds de Jésus car le Seigneur m’a donné un cerveau et un coeur
    Au fond je suis même contente que cet homme ait décampé car il vaut mieux être seul avec le Seigneur que mal accompagné
    Un mauvais compagnon n’avance pas avec le Seigneur mais vous empêche d’avancer vous même!

    Du coup ça résoud le problème de la sous-mission *_*! Le Seigneur me donne une mission en directe
    Il n’en reste pas moins qu’aujourd’hui je ne saurais pas être soumise à un homme qui lui ne me démontre pas que :
    – il m’aime comme Christ a aimé l’église
    – il a une mission auprès du Seigneur que je devrais aider à accomplir!

    Shalom!

  19. Mialy_Anji

    Bonjour à tous,

    Merci Lydia pour ton billet :)

    Cela ne fait pas très longtemps que nous sommes mariés, mais la soumission à mon mari est naturelle chez moi…je suis plutôt ravie de le faire…en fait, je suis heureuse de le faire et ce qui me rend encore plus heureuse c’est le fait d’avoir lu Les Paroles à ce sujet dans la bible!

    Donc,je suis soumise et quand ce qu’il me demande de faire des choses qui s’opposent à mon cœur et mes convictions on en parle clairement :) et on règle le problème.

    Il me laisse gérer la maison comme je veux et là je découvre que c’est moi qui doit le faire :D et que La Parole même le dit :D …(il faut vraiment donc que je fasse une étude biblique moi!)

    En tous cas, merci encore une fois pour ce blog Lydia et Paddy :) je prie pour qu’un jour vous venez nous rendre visite à Madagascar :)

    Que Dieu vous garde!!!

  20. hervé

    bonjour

    je comprends tres bien que dans le plan de Dieu la femme doit etre soumise a son mari, comme le mari a Dieu. Mais comment faire pour que mon epouse le comprends et qu’elle respecte le commandement de Dieu, pour que notre foyer reprends les benedictions perdues.

    Merci

    • Paddy

      Dans le plan de Dieu, le maris doit aimer sa femme comme Christ a aimé l’Eglise, c’est à dire jusqu’au sacrifice, au renoncement. Je pense que ça amène le contexte qui favorise. En tout cas il n’est pas écrit maris « soumettez vos femmes » ou « persuadez vos femmes d’être soumises ».
      I y a aussi ces exhortations « aimez-vous les uns les autres » et « soumettez-vous les uns aux autres », ces exhortations sot sans distinctions de sexe et chacun est parfois dans les « uns » parfois dans les « autres » ;-)

    • kat

      qse me choque dans ce que tu énonces « comment faire pour que mon épouse respecte le commandement… » D’abord quel est le Chrétien qui arrive a respecter tous les commandements de Dieu ? Je pense pouvoir dire AUCUN nous ne sommes pas capable… mais pour en revenir à ton épouse, regarde la avec les yeux que Dieu la regarde, Ne la pousse pas à respecter ceci cela… ca ne serait que pire chaque individu dans le couple a droit à son « oxygène » à son espace de liberté à sa propre façon de penser et de faire cela doit être un respec mutuel pour que ça fonctionne… Quelle horreur quand j’entends « pour être une bonne épouse chrétienne je dois faire….ou je dois obéir… » On ne sait pas ce qui se passe derriere les portes de certains foyers chrétiens mais je peux vous affirmer de source sûre que le nombre de femmes battues est impressionnant…(désoléé je lance un pavé dans la marre »)…
      Pour revenir au départ, tu peux proposer la prière en couple à condition que cela ne la gêne pas et surtout que ça ne devienne pas une obligation et puis il y a des tas de choses à proposer sorties pas forcémént avec les chretiens, amis pas forcémént chrétiens etc…il faut un équilibre et en plus quand on est « dans le monde » cela peut nous permettre d’être un témoignage…
      En résumé si tu acceptes l’autre tel qu’il est qualité, défauts, façons différentes de penser, de faire il y a une forme de respect que le conjoint captera et il y sera sensible et en retour il y aura des bénédictions…
      Soyez bénis

      • Marina

        Oh que oui il y a des femmes battues chez les chrétiens.( je n’en ai pas fait partie mais j’en ai vu) . Quelle douleur, quelle souffrance , quelle horreur et dans les cas précis , le Monsieur avait des responsabilités . Terrible . Personne n’osait moufeter. Quand j’en ai parlé au pasteur, il m’a dit que c’était du domaine de l’imagination et de la diffamation . Quel manque cruel de discernement et quelle idôlatrie de LA position . Inhumain, inconcevable . Ne nous étonnons donc pas, si les femmes concernées et déboussolées vont chercher de l’aide dans les structures du monde prévues à cet effet . Malheureusement, dans beaucoup de domaines et à cause de l’aveuglement de pasteurs iniques ( pas tous) , l’église n’est plus la réponse aux grands besoins et dans ce cas , ils sont vitaux !

  21. Marina

    Je cite :… »Je pense que ça amène le contexte qui FAVORISE  » .
    Patrick , je trouve votre simple phrase remplie de sagesse et de bon sens .Il est rare d’entendre cela .

    La soumission doit être un acte consenti. Combien de femmes ont été mises sous contrainte au nom de la soumission mal comprise .

    Moi même, dans l’église que j’ai quitté, un pasteur m’avait dit de faire  » la serpillère » face à mon mari qui n’était pas converti …pour que je le gagne à Christ sans parole ( ceci faisait réf à ce que dit l’apôtre Pierre, mais c’était malheureusement une très mauvaise interprétation de ce que Pierre avait enseigné !)

    Et pour obéir aux conseils de ce pasteur …j’ai fait la serpillère et la carpe !

    Quel a été le résultat ? Je me suis mise sous contrainte et au bout d’un moment, j’ai explosé en vol n’en pouvant plus tenir . Les dérapages qui s’en sont suivis , sont les pires que j’ai vécu et que l’on peut imaginer .

    Cette « soumission  » m’a mise sous contrainte envers mon mari qui n’était pas soumis à l’Eprit de Dieu . Cela a été la pire des choses que je pouvais faire et m’a détruite pendant longtemps . ( A ce jour , c’est différent par la grâce de Dieu ).

    Un jour, un homme qui s’appelle Michel Allard a prié pour moi dans un rassemblement et le lendemain, j’ai reçu en priant très clairement une phrase : » – J’ai dit que les 2 feraient une seule chair , je n’ai jamais dit que les 2 ne feraient qu’un seul esprit ( cela s’entendait selon la chair) »!

    Ce fut le début d’un très long travail de libération et d’apprentissage de la soumission SELON LA VOLONTE DE DIEU et donc de libération de la soumission par contrainte ET de même que j’avais été liée par une seule phrase dite par un pasteur non inspiré, j’ai été libérée par une seule phrase donnée par l’Esprit de Dieu !

    PERSONNE ne peut contraindre quelqu’un à se soumettre surtout au nom de Dieu .

    Celui qui veut que sa femme soit soumise au sens biblique , doit à mon sens commencer par lui-même et Dieu fera le reste dans l’harmonie pour le bien des 2 et pour SA gloire .

    La véritable soumission est consentie, elle ne s’obtient pas , elle se gagne.

  22. Gilles

    Bonjour,

    Christ est le chef de l’Eglise.

    L’homme et la femme sont soumis à Christ. L’homme et la femme sont l’épouse de Christ.

    Qui est Christ pour vous (homme ou femme) ?

    Dieu
    un homme
    une femme
    je ne sais pas

    Comment vous représentez-vous Christ ?

    Fort
    Faible
    Mauviette
    Je ne sais pas

    Comment vous représentez-vous Christ au milieu des pauvres ?

    Autoritaire
    Doux, tendre, généreux,
    Insensible
    Je ne sais pas

    Je suis le mari ou la femme en fonction du Christ que je connais ou de Christ qui me connait ?

    Plus Christ se révèle à moi, plus je le connais.

    A vous Mesdames, comment voyez vous votre mari ? Et vous Messieurs comment voyez-vous votre femme ?

    A toi l’homme, comment Christ te voit ? A toi la femme, comment Christ te voit ?

    Tous et toutes, nés d’en-haut, nous sommes l’Eglise de Christ, Son corps. L’homme peut aussi bien recevoir que donner, aussi bien que donner et recevoir.

    Pour ma part, en Lui, aujourd’hui, je ne suis plus l’homme que j’étais avant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 × = dix-huit

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>